jeudi 11 octobre 2012

Dai Gekitô ! Yonhiki no Yôjinbô TV spécial n°3




Voici le troisième épisode spécial de Yonhiki no Yôjinbô diffusé en avril 1991.
Le groupe des gardes du corps se forme avec de nouvelles recrues car les autres membres ont perdu la vie en combattant lors des précédents épisodes.  Notre héros poursuit son chemin de solitaire et devra faire face au décès de sa bien aimée. Le fougueux jeune fils de celle-ci veut prendre part au combat et risquera sa vie, ce qui facilitera la tâche de clan ennemi pour le capturer (ah la jeunesse ^^). L’impatience et l’immaturité du jeune homme fera remonter de bien tristes souvenirs à notre héros et de la tragédie à laquelle il a dû faire face lorsqu’il était lui-même adolescent.  Il décide finalement de le sauver et de venger la mort de la jolie jeune femme.


Seiji YOKOYAMA (Saint Seiya, Ragen Blue) toujours présent sur ce troisième opus nous livre ici une partition avec des mélodies plus courtes mais très efficaces. L’orchestre y est un peu plus important pour les thèmes d’actions avec davantage de cordes, ce qui n’est pas pour déplaire.  Le retour du violon électrique pour certains thèmes est très appréciable et le pianica » (synthé en mode accordéon) que l’on entend dans Asgard de Saint Seiya et très bien utilisé pour les musiques plus douces.
Un bel épisode et une composition réussie mais les meilleures étant les OST pour l’épisode 1,2 et 5.



Date de diffusion : 4 avril 1991
Durée : 140 minutes
Réalisation : Mio EZAKI
Musique : Seiji YOKOYAMA

Extraits musicaux :


01. Yonhikino Yojinbo III 01  1 : 31 (Action)
02. Yonhikino Yojinbo III 02  1 : 01 (Action)
03. Yonhikino Yojinbo III 03  0 : 59 (Action)
04. Yonhikino Yojinbo III 04  2 : 13 (Romance)
05. Yonhikino Yojinbo III 05  1 : 11 (Action)
06. Yonhikino Yojinbo III 06  1 : 21 (Romance)
07. Yonhikino Yojinbo III 07  1 : 24 (Marche)
08. Yonhiki no Yojinbo III 08  2 : 38 (Action)
09. Yonhikino Yojinbo III 09  1 : 53 (Romance)
10. Yonhikino Yojinbo III 10  2 : 10 (Romance)

           chroniquedu TV Spécial N°2


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire